Contre-visite administrative par étude d’Huissier

Notre étude et le réseau HUISACTION sont  partenaires du réseau PREVANTIS entreprise spécialisée dans le contrôle médical des salariés.
Nous pouvons vous conseiller sur cette démarche , vous pouvez aussi consulter le site :

Contrevisiteenligne.com

Au regard de la multiplication des déserts médicaux, et, afin de répondre aux besoins de gestion rapide et systématique des entreprises, PREVANTIS a  adjoint à ses services  la contre-visite administrative par étude d’huissier. Le tarif est fixé à 119 € HT (frais de déplacement illimités inclus) et nous garantissons la réalisation de la contre-visite dans les 72 heures de la demande par un huissier de notre réseau national:

  1. l’entreprise cliente dépose sa commande sur le site
  2. l’huissier est automatiquement avisé de la demande
  3. l’huissier se rend au domicile du salarié pour lui remettre un courrier au nom de l’entreprise lui rappelant ses droits et obligations en matière d’arrêt de travail et l’avisant du fait qu’il fera potentiellement l’objet d’une contre-visite médicale
  4. si le salarié est absent lors du contrôle, l’huissier formule un rapport de visite constatant l’absence du collaborateur et permettant à l’entreprise de suspendre le complément de salaire
  5. l’huissier renseigne ses conclusions dans l’interface
  6. le rapport de contrôle est automatiquement adressé au client.
pexels-photo-3943746.jpeg

Qui doit payer un huissier de justice qui se charge de réclamer un impayé ?

Cela dépend la situation. Dans le cas d’une créance constatée par le juge (exemple : pension alimentaire), c’est au débiteur de payer les droits de recouvrement dus à l’huissier. Dans le cas d’un recouvrement à l’amiable (sans recours préalable au juge), c’est au créancier de payer. Le recouvrement est le fait de recevoir le paiement d’une dette. Dans tous les cas, la somme facturée par l’huissier dépend de la nature de l’impayé et du montant récupéré par l’huissier auprès du débiteur.

En savoir plus »