Le créancier doit-il payer un droit de recouvrement à l’huissier de justice ?

Autres cas ? Le débiteur doit-il payer un droit de recouvrement à l’huissier de justice ?

Oui, sous conditions. Pour procéder au recouvrement ou à l’encaissement des sommes dues par le débiteur, l’huissier doit recevoir un mandat ou un pouvoir de la part du créancier.

Le droit de recouvrement est dû à l’huissier lorsqu’il agit :

  • soit sur le fondement d’un titre exécutoire (sauf exceptions, notamment s’il concerne le recouvrement d’une créance alimentaire),
  • soit dans le cadre d’un recouvrement ou encaissement amiable.

À savoir : le créancier n’est pas tenu de verser un droit de recouvrement si le débiteur a été condamné dans une procédure de contrefaçon.

Le droit de recouvrement ne peut être inférieur à 21,45 €, ni supérieur à 5 540 €.

Son montant varie en fonction des sommes encaissées ou recouvrées.

Si les sommes encaissées ou recouvrées sont inférieures ou égales à 188 €, le droit de recouvrement est de 21,45 €.

Lire la suite …

pexels-photo-3943746.jpeg

Qui doit payer un huissier de justice qui se charge de réclamer un impayé ?

Cela dépend la situation. Dans le cas d’une créance constatée par le juge (exemple : pension alimentaire), c’est au débiteur de payer les droits de recouvrement dus à l’huissier. Dans le cas d’un recouvrement à l’amiable (sans recours préalable au juge), c’est au créancier de payer. Le recouvrement est le fait de recevoir le paiement d’une dette. Dans tous les cas, la somme facturée par l’huissier dépend de la nature de l’impayé et du montant récupéré par l’huissier auprès du débiteur.

En savoir plus »